Paolo Dotta

Techreviewer s'est entretenu avec Paolo Dotta, co-fondateur de la société de développement de logiciels Altar.io. L'interview fait partie d'une série sur le développement web. En savoir plus sur Altar.io sur leur Profil Techreviewer.

Veuillez vous présenter ainsi que votre entreprise. Dans quoi votre entreprise est-elle spécialisée ?

Je suis Paolo Dotta, l'un des co-fondateurs d'Altar.io.

Altar.io est une société de développement de produits et de logiciels basée à Lisbonne, avec des bureaux à Londres et à Milan. Nous nous spécialisons dans le développement de produits et de logiciels pour les entrepreneurs.

J'aime toujours décrire Altar comme un peu différent de la maison de logiciels habituelle.

Ce que je veux dire par là, c'est que nous ne recevons pas simplement une liste d'exigences et passons directement à la mise en œuvre. Ce que nous faisons, c'est aider les entrepreneurs à créer d'excellents produits.

Pour ce faire, nous nous réunissons d'abord avec eux pour découvrir ce qui rendra ce produit formidable. Nous raisonnons sur le business case, nous aidons à le peaufiner (si nécessaire) et sur la meilleure expérience utilisateur possible pour résoudre le problème des utilisateurs. Ce n'est que lorsque les plans du produit sont fermés que nous passons à la phase de développement.

Nous travaillons uniquement avec des talents seniors et rivalisons sur la qualité. Des équipes plus petites, moins de problèmes de communication conduisent à des résultats meilleurs et plus rapides.

Plus que cela, nous avons une règle chez Altar qui est la suivante : tous nos managers et fondateurs doivent avoir eu une expérience en tant que fondateur ou premier employé dans une startup. Cela garantit que nous préservons l'état d'esprit Lean.

Sur le plan personnel, j'ai une formation en finance. J'ai commencé ma carrière professionnelle dans les marchés de capitaux.

Ma première entreprise en entrepreneuriat a été une startup qui a échoué au bout de sept mois, en raison d'un certain nombre d'erreurs naïves que j'ai commises.

J'ai pris tout ce que j'ai appris de cette expérience et en 2015 j'ai co-fondé Altar.io. Maintenant, je fais de mon mieux pour aider les autres entrepreneurs à éviter les erreurs que j'ai commises.

Qui est votre client idéal ? Sur quelles industries, régions ou types d'entreprises vous concentrez-vous ?

Notre client idéal est un entrepreneur qui souhaite créer un produit de qualité conforme aux méthodologies Lean.

Nous ciblons :

  • Les entrepreneurs qui ont une idée et une connaissance approfondie de leur industrie à la recherche de connaissances sur les produits et la technologie pour transformer cela en une entreprise ;
  • Fondateurs établis qui recherchent de l'aide dans leur startup existante (de l'itération du produit à la création de MVP satellites ou même à la constitution d'équipes dédiées).

Cela étant dit, nous ne nous concentrons pas uniquement sur les startups. Nous travaillons également avec des entreprises clientes. Cependant, notre mandat est toujours le même. Les managers nous approchent avec un problème, une idée ou une opportunité et nous les aidons à créer le produit en utilisant l'approche lean.

Qu'est-ce qui vous différencie des concurrents ? Quels sont vos principaux avantages concurrentiels ?

Je devrais commencer ici par quelque chose que certains de nos clients nous ont dit :

“Altar.io, c'est comme avoir une équipe élargie de co-fondateurs.”

Nous travaillons avec nos clients avec un esprit d'entreprise, pas l'esprit d'un fournisseur (et nous ne prenons pas de capital !), ce qui signifie que nous conseillons toujours au client d'être aussi léger que possible pour réduire le temps de mise sur le marché.

Cela peut sembler contre-productif car cela se traduit par des tickets plus petits pour nous, mais, d'après notre expérience, c'est la seule façon de garantir le succès d'une startup. Lancez-vous rapidement sur le marché avec un MVP, apprenez de vos clients et itérez rapidement.

Cet état d'esprit nous a permis d'aider de nombreux entrepreneurs à réussir, ce qui augmente la valeur à vie des engagements pour nous.

Donc, en un mot, nous ne mesurons pas le succès par la qualité de ce que nous codons. Nous le mesurons par le succès de nos clients. Nous considérons qu'un projet est réussi si le client est capable de créer une entreprise prospère, d'obtenir des fonds de capital-risque et de faire évoluer l'entreprise.

J'ajouterais également que, parce que tous nos managers et fondateurs ont eu une expérience en tant que fondateurs ou premiers employés dans des startups, nous pouvons fournir des conseils et des conseils au-delà de la seule technologie.

Quel est le modèle commercial de base de votre entreprise – externalisation ou outstuffing ? Travaillez-vous avec des sous-traitants ? Pourquoi pensez-vous qu'un tel modèle apporte une valeur ajoutée à votre entreprise et à vos clients ?

Nous sommes une société de conseil et nous travaillons principalement sur la base du temps et des matériaux – nous avons un tarif horaire et nos clients paient au fur et à mesure. C'est la structure la plus flexible, et une chose dont les nouvelles startups ont besoin est la flexibilité.

Néanmoins, pour répondre aux besoins des clients, nous pouvons mettre en place différents accords.

L'accord le plus courant (en dehors du temps et des matériaux) est une équipe dédiée. C'est là que nous attribuons des développeurs à un client à temps plein. Ils travaillent pour le client mais restent sur notre liste de paie.

Nous n'utilisons pas de sous-traitants. Nous n'utilisons que nos employés internes, tous basés à Lisbonne, au Portugal.

COVID-19[feminine

Comment le COVID-19 a-t-il affecté votre entreprise ? Comment cela a-t-il changé vos processus ? Quels défis la pandémie a-t-elle ajoutés à votre travail quotidien et à celui de votre équipe ?

COVID a été un peu un choc d'abord parce que je suis entré en confinement avant tout le monde. Je voyageais de Milan à Lisbonne lorsque la première vague a frappé, fin février 2020. Je suis immédiatement restée chez moi pendant 15 jours.

Deuxièmement, parce que nous avons dû changer notre approche sur certains aspects.

Notre activité commerciale a toujours été basée principalement sur le marketing. Cependant, nous avons également été très actifs en matière de développement commercial (généralement avec de plus grandes entreprises de niveau «institutionnel»).

Nous avons essentiellement dû arrêter complètement le développement des affaires parce que toutes ces entreprises ont mis un frein à l'innovation.

Et c'est ce que nous faisons, nous sommes un fournisseur d'innovation.

Ainsi, vers avril 2020, nous commencions à nous inquiéter un peu – comme toutes les autres entreprises du monde.

Mais ensuite l'attitude a changé. COVID a fait comprendre aux gens que c'était peut-être le moment idéal pour se débarrasser de la démangeaison entrepreneuriale et lancer un nouveau projet.

Et nous avons commencé à en voir les résultats. Quelques mois après la panique, notre génération de prospects a commencé à augmenter et elle a continué d'augmenter jusqu'en 2021.

Ne vous méprenez pas, 2020 a encore entravé nos objectifs de croissance en raison du côté développement des affaires. Cela étant dit, dans l'ensemble, c'est positif : nous n'avons pas eu à mettre un seul employé à pied.

Le COVID-19 a-t-il influencé vos stratégies marketing ? Quels sont les principaux canaux que vous utilisez pour promouvoir vos services actuellement ?

Nous avons doublé le marketing. Le développement commercial s'est complètement arrêté donc au lieu de 60/40 marketing/biz dev c'est devenu 100% marketing.

Nous avons donc doublé les canaux et augmenté le budget.

Projets & Clients

Quels sont les facteurs clés que vous considérez lorsque vous faites une estimation de projet et une proposition pour un nouveau client ? Veuillez décrire votre processus lorsque vous êtes contacté par un nouveau client potentiel.

En termes d'estimation, j'aime à dire que nous estimons ce que nous pouvons. Lorsque vous travaillez avec des idées et de l'innovation, les choses sont rarement gravées dans le marbre dès le premier jour.

Tout dépend de la façon dont l'idée est bien définie lorsque nos clients viennent à nous. Parce qu'en matière de technologie, le diable se cache dans les détails.

Lorsque l'idée est si jeune qu'elle est trop floue, nous ne faisons pas d'estimation sur le projet lui-même. Au lieu de cela, nous identifions combien de jours nous pensons être suffisants pour créer les plans du projet.

Une fois que nous avons travaillé avec un client pendant ces jours (généralement 7 à 10 mais parfois plus), nous pouvons alors commencer à budgétiser le coût du développement en fonction de ce que nous avons découvert.

En ce qui concerne la façon dont nous traitons les clients potentiels, nous avons tendance à être très stricts avec nos processus.

Nous mettons tout en œuvre pour répondre dans les 12 heures suivant le premier point de contact.

Nous vous répondrons soit par e-mail, soit par un appel. Cela dépend encore une fois de la quantité de détails fournis par le client potentiel lorsqu'il nous a contactés – car nous voulons nous assurer que nous répondons aux appels avec autant d'informations que possible afin de pouvoir aider les gens efficacement du point de vue de l'entreprise et du produit.

Quels sont les principaux défis auxquels vous et votre équipe êtes confrontés le plus souvent dans le processus de développement logiciel et comment les gérez-vous ?

Le défi le plus important et le plus courant dans l'industrie est de s'écarter des estimations.

Comme je l'ai déjà mentionné, nous travaillons avec des idées et de l'innovation, beaucoup de choses peuvent changer très rapidement.

Nous avons donc une gestion stricte des processus ici aussi. Chaque projet a une estimation en termes de budgets et de délais.

Cependant, vous ne pouvez jamais réussir à 100% du temps. S'il y a une marge de temps ou de budget, nous le gérons très simplement :

Si la faute nous incombe, nous en assumons la responsabilité. Par exemple, si nous prenons plus de temps que prévu, nous n'allons pas facturer le temps supplémentaire au client.

Si le client nous demande d'apporter une modification, nous lui enverrons un nouveau devis, tant en termes de budget que de feuille de route. Une fois qu'ils ont approuvé cela, nous passons à autre chose et développons les nouveaux changements.

Quels sont les critères de réussite d'un projet de développement logiciel ?

Comme je l'ai mentionné, nous travaillons avec l'approche Lean. Dans cet esprit, nous pouvons considérer qu'un MVP a réussi lorsque nous découvrons les réponses aux questions avec lesquelles nous avons commencé. Et parfois, ces réponses nous disent de ne pas développer davantage le produit – après tout, nous testons quelque chose de nouveau sur le marché.

Donc, si un client vient nous voir avec une liste de questions liées à une idée de produit non testée, et que nous l'aidons à répondre à ces questions avec un MVP bien construit qui teste rigoureusement l'idée, alors nous considérons qu'il s'agit d'un projet réussi.

Cela nous amène à un point crucial : comment nous mesurons le succès ici à Altar.

Nous ne mesurons pas le succès d'un projet à la qualité de notre code. Nous le mesurons par la capacité du produit à prouver ou réfuter les principales hypothèses du client.

Si ces hypothèses s'avèrent justes, parfaites, nous faisons alors tout ce qui est en notre pouvoir pour les aider à faire évoluer leur entreprise

Sinon, nous les avons évités de rechercher un produit qui ne fonctionnerait pas.

D'après votre expérience, quelles sont les meilleures pratiques pour atteindre la satisfaction des clients ?

Donc, la chose évidente ici est lorsque nous livrons le produit dans les délais et dans les limites du budget avec une qualité élevée – ces KPI de base.

Mais bien sûr, c'est la vraie vie et il y a des hauts et des bas dans toute relation. Nous nous occupons des logiciels et des problèmes qui existent.

Ce que nous avons constaté, c'est que le client est moins gêné par ces problèmes lorsque nous sommes transparents avec lui.

Ainsi, la meilleure façon d'atteindre la satisfaction du client est une communication claire et authentique tout au long du processus.

Pour nous assurer que nous sommes toujours en mesure de communiquer clairement, nous ne travaillons qu'avec quelques clients sélectionnés à la fois. Et nous ne sélectionnons que des projets auxquels nous croyons, afin que nous puissions atteindre un point de véritable alignement avec le client.

Ces deux choses garantissent non seulement que la communication se déroulera parfaitement, mais elles donnent également au projet les meilleures chances de succès – ce qui est l'objectif final.

À propos de Techreviewer

Comment évaluez-vous le rôle des agences de recherche comme Techreviewer pour combler le fossé entre les clients et les prestataires de services ?

Choisir un partenaire pour vous aider à développer votre projet est l'une des décisions les plus difficiles que vous ayez à prendre en tant qu'entrepreneur.

Des plateformes comme Techreviewer permettent aux entrepreneurs d'évaluer la meilleure solution pour leur cas d'utilisation spécifique. Cela garantit qu'ils choisissent la bonne entreprise. Une équipe en qui ils peuvent avoir confiance.

Cela leur donne plus d'informations sur leur partenaire potentiel, et plus il y a d'informations, mieux c'est.

Laisser un commentaire